Banquets littéraires

Banquet saison 2019-2020

En avant première, la présentation du banquet animé par Noël BROSSIER

 

J. M. Coetzee, né en 1940 au Cap (Afrique du Sud), est issu d'une famille Afrikaner calviniste d’origine européenne. Son père est avocat et sa mère institutrice. 

Ecrivain  de langue anglaise, il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages, particulièrement des romans qui ont pour thème essentiel l’aliénation et  les rapports de domination entre les personnes. Evidemment, le régime inique de l’Apartheid, ségrégationniste entre noirs, métis  et blancs, qui a si durement sévi en Afrique du Sud de 1948 à 1994, année de l’élection de Nelson Mandela à la tête du pays. sert de toile de fond à plusieurs romans. Mais l’auteur vise moins à un réalisme social qu’à une description de la confiscation et du dévoiement du langage par certains systèmes politiques.     

Noël Brossier, animateur d'ateliers d'écriture au Coq à l'Ane, souhaite faire découvrir aux participants de ce banquet les principaux aspects de cette oeuvre captivante consacrée par le prix Nobel de littérature 2003.

 

 

Autre avant-première Saison 2019-2020

Présentation du banquet animé par Odile LECLERC

 

Est-ce démodé de parler du grand humanisme du XVI ème siècle ?

Presque 5 siècles nous séparent de Montaigne et pourtant les Essais restent une matière vivante, d’où, selon l’expression de Rabelais, on peut encore extraire la « substantifique moëlle » ! Michel Eyquem, philosophe, moraliste et essayiste a été largement influencé par la Renaissance et la Réforme, ce qui l’a amené à une grande sagesse faite d’épicurisme, de stoïcisme et de tolérance.

Homme engagé dans la vie publique, au cœur des guerres de religion, il a étudié la condition humaine, mais aussi toutes les formes de la vie, toujours en quête de nouveaux savoirs. Sa devise était « que sais je ? ». Avec lui, nous découvrons l’ ducation idéale, l’art de voyager, l’art de la guerre, la diplomatie, l’art de la guerre… Ses recherches sont éclectiques mais il revient toujours à la réalité de la vie et à lui-même « il faut se preter à autrui et ne se donner qu’à soi-même ».

Citons encore l’auteur dans sa simplicité :  « Pour moi donc, j’aime la vie et la cultive telle qu’il a plu à Dieu, nous l’octroyer ». Vaste programme que nous allons tenter de vivre !!